Écrans Bleus Windows 10 : Le Guide Ultime pour tous les résoudre !

Des noms incompréhensibles au commun des mortels tels que NTFS_FILE_SYSTEM, REGISTRY_ERROR, BAD_POOL_CALLER suivis d’un code charmant de type 0x00000051… Les écrans bleus sont nombreux sous Windows, et ils ont tous des causes et des solutions différentes. Mais une chose est certaine, ils sont toujours rageants, car ils empêchent purement et simplement Windows de fonctionner ! Mieux vaut donc être toujours paré à gérer un écran bleu, quel qu’il soit. Pour cela, nous avons décidé de créer pour vous un guide ultime des écrans bleus Windows 10. Ce guide contient les principales solutions à envisager en cas d’écran bleu. Elles permettent de s’en débarrasser dans une majorité de cas. Si cela ne suffit pas, vous trouverez en fin d’article des solutions plus radicales, mais toujours efficaces, pour venir à bout de tous les écrans bleus.

Écrans bleus Windows : toutes les solutions les plus efficaces

Avec les écrans bleus Windows, c’est simple. L’erreur peut-être causée par le matériel ou par les logiciels. Nous étudierons les causes matérielles à la fin de cet article. Pour le moment, voyons toutes les solutions à connaître pour corriger la majorité des problèmes d’ordre logiciel.

Passer en mode sans échec

Très souvent, un écran bleu apparaît dès le démarrage de Windows. Dans ce cas, il faut démarrer Windows en mode sans échec. Ce mode permet de procéder aux différents dépannages en évitant l’écran bleu. Savoir lancer ce mode est donc indispensable !

Pour redémarrer en mode sans échec :

  • Appuyez sur la touche Maj sur l’écran de connexion de Windows.
  • Cliquez sur Marche/arrêt.
  • Cliquez sur Redémarrer.
  • Une page bleue « Choisir une option » s’affiche.
  • Cliquez sur Dépannage.
  • Cliquez sur Options avancées.
  • Cliquez sur Paramètres.
  • Vous voici devant une fenêtre récapitulant les options de démarrage.
  • Cliquez sur le bouton Redémarrer.
  • Après le redémarrage du PC, une fenêtre « Paramètres de démarrage » s’affiche.
  • Sélectionnez « Redémarrage en mode sans échec ».

Supprimer le programme qui cause l’écran bleu

Parfois, l’écran bleu est tout simplement causé par un programme ou un pilote incompatible avec votre matériel ou votre version de Windows. Pour savoir si votre problème vient d’un programme ou d’un pilote particulier, utilisez le logiciel gratuit whocrashed. Téléchargez whocrashed directement sur le site, et lancez le logiciel. Laissez-vous ensuite guider par son interface. Si Windows a planté à cause d’un pilote particulier, alors whocrashed vous indiquera lequel.

Tentez alors de le désinstaller pour voir si l’écran bleu réapparait. Nous vous indiquons comment procéder plus loin dans cet article.

Arrêter l’overclocking

Un overclocking mal maîtrisé, qu’il s’agisse d’un overclocking de la carte-mère, de la RAM ou de la carte graphique, peut être à l’origine d’un écran bleu. Si vous avez l’habitude d’overclocker, mieux vaut tout arrêter tout de suite pour voir si le problème persiste.

Pour arrêter l’overclocking, vous pouvez passer par le logiciel fourni par votre carte mère ou votre carte graphique, mais aussi par le BIOS.

Mettre à jour Windows

Si le problème ne vient pas d’un programme ou d’un overclocking, alors il vient peut-être de Windows. Les mises à jour Windows se font normalement automatiquement, mais on ne sait jamais… Il est possible que votre version de Windows soit obsolète, et que cela provoque des conflits avec certains drivers ou certains logiciels.

Pour mettre à jour Windows :

  • Allez dans les paramètres Windows (en cliquant sur le logo Windows puis sur l’écrou en bas à gauche).
  • Cliquez ensuite sur « Mise à jour et Sécurité ».
  • Cliquez sur « Rechercher des mises à jour ».
  • Laissez-vous maintenant guider par l’assistant Windows.

Mettre à jour les drivers

Autre point important : les drivers sont très souvent en cause lors de l’apparition d’un écran bleu. Commençons donc par voir s’il sont bien à jour. Mettre à jour la totalité des drivers est fastidieux… Commencez donc par la carte graphique, car les problèmes viennent souvent de là.

  • Commencez par aller dans le Gestionnaire de périphérique. Le plus simple pour cela est d’utiliser la barre de recherche en bas sur Windows.
  • Cherchez le périphérique que vous souhaitez mettre à jour.
  • Faites un clic droit sur ce périphérique.
  • Cliquez sur « Mettre à jour le pilote ».

Réinstaller les drivers du périphérique

Si les pilotes sont déjà à jour, vous pouvez essayer de réinstaller entièrement les drivers des périphériques, notamment ceux de la carte graphique. Cette démarche est également très simple.

  • Retournez dans le gestionnaire périphérique.
  • Faites un clic droit sur le périphérique voulu.
  • Sélectionnez « Désinstaller ».
  • Il ne vous reste plus maintenant qu’à redémarrer votre ordinateur.

Les drivers devraient se réinstaller automatiquement une fois de retour sous Windows. Vous pouvez installer les drivers manuellement en utilisant le CD fourni ou en vous rendant sur le site du constructeur.

Revenir à une ancienne version des drivers

Si votre écran bleu est apparu après la mise à jour d’un driver, n’hésitez pas à revenir à une version précédente en attendant que le problème soit corrigé par le fabricant ou par Microsoft. La plupart des constructeurs proposent sur leur site les pilotes utilisés précédemment. Profitez-en.

Faire un chkdsk

Si le problème n’est toujours pas résolu, il est temps de vérifier l’état de votre disque dur. Pour cela, le mieux est de lancer un Chkdsk. Chkdsk est une contraction de check disk, autrement dit « vérifier disque » en anglais. Cette manœuvre permet de trouver des erreurs et de les corriger automatiquement. Pour faire un chkdsk :

  • Ouvrez l’invite de commande en appuyant sur les touches Windows + R.
  • Tapez la commande cmd, puis appuyez sur Ctrl + Shit + Entrée afin de lancer la commande en mode administrateur
  • Entrez la commande chkdsk C: /f et appuyez sur Entrée. Attention sur ce point. Vérifiez bien que Windows est installé sur la partition C. Dans le cas contraire, remplacez le C par la lettre correspondant à la partition de Windows.
  • Entrez la commande chkdsk C: /r (Ou une autre lettre selon la partition utilisée) et appuyez sur Entrée.

Si des messages d’erreurs apparaissent dans l’écran de commande, notez-les et recopiez-les sur un moteur de recherche. Vous trouverez peut-être des solutions, ou au moins la cause de votre problème. Si vous constatez que votre disque dur est endommagé, rendez vous à la fin de l’article pour connaître la marche à suivre.

Effectuer un scan sfc

Si tout va bien côté disque dur, il faut maintenant vérifier les fichiers systèmes en effectuant un scan sfc (System File Check). Cela permet de rechercher et de restaurer automatiquement les fichiers système corrompus. Pour effectuer un scan sfc :

  • Appuyez en même temps sur la touche Windows et sur la touche X.
  • Sélectionnez « Rechercher ».
  • Tapez « Command Prompt ».
  • Choisissez d’exécuter en tant qu’administrateur.
  • Une invit de commande apparaît. Entrez la commande sfc /scannow.
  • Redémarrez votre ordinateur une fois le scan effectué.

Réparer l’image Windows avec DISM

Pour fonctionner correctement, Windows a besoin d’une image intègre. Lorsque l’image utilisée n’est pas fonctionnelle, un écran bleu peut apparaître. C’est notamment le cas lors d’un écran bleu Registry_Error.

Commencez par analyser l’image de Windows avec DISM  (Deployment Imaging and Servicing Management) :

  • Ouvrez l’invite de commande en appuyant sur les touches Windows + R.
  • Tapez Dism /Online /Cleanup-Image /ScanHealth dans le champ.

Après l’analyse, il y a deux possibilités :

  • Si il est écrit « Aucun endommagement du magasin de composants n’a été détecté », alors tout va bien de ce côté.
  • Si il est écrit « Le magasin de composants est réparable « , alors l’image de Windows 10 est probablement endommagée.

Pour réparer l’image de Windows :

  • Ouvrez à nouveau l’invite de commande en appuyant sur la touche Windows + R
  • Tapez Dism /Online /Cleanup-Image /RestoreHealth dans le champ.

Il se peut que vous ayez un message d’erreur suite à cette opération. Dans ce cas, utilisez votre moteur de recherche pour chercher la cause et les solutions possibles à votre problème.

Mettre à jour le BIOS de la carte mère

BIOS signifie Basic Input/Output System. Il s’agit de la base de votre système qui se lance avant même que Windows ne démarre. Comme il est à la base de tout, une mise à jour peut parfois faire des miracles. En effet, certains BIOS obsolètes peuvent être instables et générer des écrans bleus.

Pour mettre le BIOS à jour, la méthode à suivre est généralement assez simple… Mais tout dépend de la carte-mère installée sur votre ordinateur. Pour connaître le modèle de carte-mère installé sur votre ordinateur :

  • Tapez CMD dans la zone de recherche en bas à droite pour ouvrir l’invit de commande.
  • Tapez ensuite la commande « wmic baseboard get product,Manufacturer,version,serialnumber« 

Vous obtiendrez alors toutes les informations nécessaires.

Rendez vous sur le site du constructeur et recherchez les mises à jour disponibles. SI vous êtes déjà à jour, n’hésitez pas à procéder à une réinstallation.

LA Solution Ultime pour résoudre tous les écrans bleus de Windows

Toutes les opérations que nous venons d’effectuer permettent de venir à bout d’une immense majorité d’écrans bleus sur Windows 10. Mieux vaut donc les connaître sur le bout des doigts. Vous éviterez ainsi d’être pris au dépourvu les prochaines fois !

Mais si ces opérations n’ont pas suffit à venir à bout du problème, il faut maintenant passer à la vitesse supérieure. Voici LA solution ultime pour venir à bout de n’importe quel écran bleu.

Réinstaller Windows

Avant toute chose, pour être certain que le problème n’est pas d’ordre matériel, il faut commencer par réinstaller Windows. Attention, il s’agit ici d’une solution radicale, à ne jamais prendre à la légère. Pensez bien à faire toutes les sauvegardes nécessaires avant de réinstaller Windows.

Pour réinstaller Windows :

  • Cliquez sur le logo Windows en bas à gauche de l’écran.
  • Rendez vous dans les paramètres en cliquant sur le petit écrou.
  • Cliquez sur « Récupération »
  • Cliquez sur « Commencer » en dessous de « Réinitialiser le PC ».
  • Sélectionnez « Supprimer tout ».

Problème matériel : trouvez le responsable

Si toutes les étapes précédentes jusqu’à la réinstallation de Windows n’ont pas suffi à venir à bout de votre écran bleu, alors votre problème est très vraisemblablement d’ordre matériel. L’un de vos périphériques ou équipement est endommagé. Reste donc à trouver le coupable… Pour cela, procédons par ordre.

Attention cependant. Si vous vous occupez d’un PC portable, rendez vous directement à la fin de l’article. Il s’agit d’un cas particulier, et les solutions à envisager ne sont pas exactement les mêmes.

Vérifier la RAM et nettoyer l’ordinateur

Pour vérifier l’état de votre RAM, utilisez le logiciel Memtest86. Notez qu’il faut lancer Memtest86 lors d’un boot, autrement dit dès le démarrage de l’ordinateur, avant même le lancement de Windows.

Voici comment faire :

Commencez par télécharger Memtest 86 directement sur leur site et installez-le sur une clé USB. Démarrez ensuite votre ordinateur à partir de cette clé USB. Pour cela :

  • Démarrez l’ordinateur.
  • Entrez dans le BIOS en appuyant de manière répétée sur une touche donnée, généralement F2, F10 ou Suppr.
  • Ensuite, tout dépend du BIOS de votre carte-mère. Le plus souvent, vous trouverez une section « Boot » en haut de l’écran. Une fois dessus, vous pourrez activer le boot via USB en sélectionnant « unable » à côté du point de boot désiré.
  • Éteignez l’ordinateur.
  • Branchez la clé USB où est installé le logiciel Memtest86.
  • Démarrez l’ordinateur et laissez vous guider par l’assistant du logiciel.

Memtest86 analyse automatiquement la RAM, et peut même corriger certaines erreurs. Surtout, le logiciel vous préviendra si l’une de vos barrettes est défectueuse.

Si vous constater que l’une de vos barrettes de RAM est endommagée, alors commencez par la rebrancher. Si cela ne suffit pas, il vous faudra en racheter une neuve. Attention à ne pas faire d’erreur lors de l’achat ! Pour rebrancher/changer de RAM :

  • Éteignez votre ordinateur.
  • Ouvrez la tour.
  • Retirez la ou les barrettes de RAM défectueuses sans forcer, en appuyant sur les deux petites sécurités plastifiées.
  • Profitez-en pour dépoussiérer l’ensemble de la tour. Pour cela, utilisez un chiffon sec et frottez doucement, ou utilisez une bombe à air comprimé prévu à cet effet. Parfois, une simple poussière peut mettre un ordinateur à rude épreuve.
  • Réinstallez ou changez les barrettes et redémarrez l’ordinateur.
  • Lors de la réinstallation de barrettes existantes, n’hésitez pas à changer de port. En effet, c’est peut-être le port et non la barrette qui est endommagée.

Vérifier le disque dur

Après la RAM, l’un des principaux responsables des écrans bleus sous Windows est le disque dur. C’est notamment le cas lors d’une erreur NTFS_File_System.

Commencez par tester votre ordinateur avec un autre disque dur, si cela est possible. Pour cela, le plus simple est de booter Windows à partir d’un disque dur externe. Mais bien entendu, vous pouvez aussi installer un autre disque dur interne avec Windows dessus.

Pour booter Windows via un disque dur externe :

  • Démarrez l’ordinateur
  • Entrez dans le BIOS en appuyant sur une touche donnée, généralement F2, F10 ou Suppr. Souvent, la touche à appuyer est indiquée lorsque le logo du constructeur s’affiche. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à essayer plusieurs touches à la suite en tapant dessus continuellement pendant le démarrage.
  • Ensuite, tout dépend du BIOS de votre carte-mère. En règle générale, vous trouverez une section « Boot » en haut de l’écran. Une fois dessus, vous pourrez activer le disque dur souhaité en sélectionnant « unable » à côté du point de boot désiré.
  • Cela fait, redémarrez l’ordinateur et laissez vous guider par l’assistant Windows.

Vous savez maintenant si votre disque dur est en cause. Si votre disque dur est effectivement en cause, alors il ne vous reste plus qu’à en changer, en installant Windows sur un disque dur neuf.

Si vous n’en aviez pas déjà un, n’hésitez pas à vous renseigner sur les disques durs SSD. En installant Windows sur un disque dur SSD, on accélère les performances de son ordinateur de manière significative.

Changer de disque dur sur un ordinateur de bureau n’est pas une chose très facile. Le plus important avant de se lancer est de vous faire un CD ou une clé USB de « Boot » qui vous permettra de réinstaller Windows sur votre prochain disque dur. Pour cela, rendez vous sur le site de Microsoft à cette adresse, et suivez les instructions du site.

Une fois le boot créé, vous pouvez changer de disque dur. Pour cela il vous faut :

  • Ouvrir votre tour à l’aide d’un tournevis.
  • Débrancher votre disque dur.
  • Le dévisser de la structure métallique.
  • Brancher le nouveau disque dur.
  • Le visser sur la structure métallique de la tour.
  • Fermer votre tour.

Il ne vous reste plus maintenant qu’à installer Windows sur votre nouveau disque dur en utilisant le CD ou la clé USB de boot créée précédemment. Pour cela, la marche à suivre est relativement simple :

  • Démarrez l’ordinateur
  • Entrez dans le BIOS en suivant les instructions ci-dessus.
  • Activez le boot via USB ou DVD en sélectionnant « unable » à côté du point de boot désiré.
  • Redémarrez l’ordinateur et laissez vous guider par l’assistant Windows.

Vérifier la carte graphique

Autre coupable récurrent pour les écrans bleus Windows, la carte graphique. Pour savoir si le problème vient de là, il n’y a malheureusement pas d’autre solution que d’essayer une autre carte graphique.

Si possible, trouvez une autre carte graphique et installez-la pour faire le test. Pour cela :

  • Éteignez votre ordinateur.
  • Ouvrez la tour.
  • Retirez la carte graphique sans forcer, en appuyant sur la sécurité plastifiée au niveau du port PCIe. Si vous ne la trouvez pas, sachez qu’il s’agit d’une carte facilement visible, directement branchée sur la carte-mère. (La carte-mère est la principale carte électronique d’un ordinateur, sur laquelle on branche la carte graphique, la RAM, le processeur et parfois une carte son.)
  • Dépoussiérez l’ensemble de la tour si ce n’est pas déjà fait.
  • Installez l’autre carte graphique.
  • Démarrez l’ordinateur et installez les pilotes de la carte graphique.

Si le problème cesse, alors il vous faudra malheureusement acheter une nouvelle carte graphique…

Vérifier l’alimentation

Dernier coupable auquel on ne pense pas souvent : l’alimentation. Si malgré toutes ces opérations, vous n’avez toujours pas réussi à vous débarrasser de l’écran bleu, soyons honnêtes, vous n’êtes pas en veine…

Votre dernier espoir se porte sur l’alimentation du PC. Mais pour éviter toute dépense inutile, mieux vaut trouver une autre alimentation pour faire le test avant d’en acheter une nouvelle. Disons-le, les problèmes d’alimentation sont rares en cas d’écran bleu Windows. Pour changer d’alimentation :

  • Si vous ne savez pas ce qu’est un bloc d’alimentation, utilisez une recherche d’image. Vous verrez, il s’agit d’un gros bloc souvent cubique qui se repère très facilement.
  • Ouvrez l’ordinateur avec un tournevis cruciforme.
  • Souvent, le bloc d’alimentation est situé à l’arrière du boîtier, généralement en haut.
  • Débranchez tous les fils connectés à l’alimentation (lecteur DVD, carte-mère, disque-dur…)
  • Dévissez le bloc d’alimentation de la tour.
  • Installez le nouveau bloc.
  • Rebranchez tous les fils.
  • Fermez la tour.
  • Redémarrez votre ordinateur.

Les PC portables : un cas particulier et problématique

Vous vous en doutez, pour les PC portables l’intervention au niveau des composants matériels est extrêmement limitée. Contrairement à un PC de bureau, on ne peut pas démonter les différents éléments d’un PC portable pour procéder à des vérifications successives.

Généralement, la seule chose que l’on peut vérifier sur un PC portable est la RAM. Si Memtest86 vous a indiqué que votre RAM était défectueuse, vous pourrez la remplacer la plupart du temps. Pour cela, suivez les instructions qui figurent sur le manuel de votre ordinateur ou sur le site du fabricant.

Mais si le problème ne se situe pas au niveau de la RAM, et que vous avez déjà tenté de réinstaller Windows (si possible en formatant intégralement le disque dur), alors la seule chose à faire est de faire marcher la garantie. Si votre ordinateur est toujours sous garantie, contactez le service client du fabricant qui vous donnera toutes les indications nécessaires.

Si la garantie n’est plus valable, alors la dernière solution possible est de confier votre ordinateur à un réparateur spécialisé. Attention tout de même. Demandez toujours un devis avant de donner votre accord pour une réparation. En effet dans une telle situation, il est parfois plus rentable de changer purement et simplement d’ordinateur…

Laisser un commentaire