Écran bleu NTFS File System : Les Solutions

L’écran bleu NTFS File System est un problème courant, qui apparaît régulièrement sur les ordinateurs tournant sous Windows 10 ou sur les versions précédentes de Windows. Bien qu’impressionnant, cet écran bleu est dans une majorité de cas bénin, et peut être corrigé assez facilement. Même lorsque l’on n’y connaît pas grand chose en informatique ! Qu’est ce que signifie cet écran bleu exactement, à quoi cette panne est-elle due, et comment la réparer, on vous explique tout.

Pour résumer voici les solutions pour résoudre l’écran bleu Windows « NTFS File Systeme » :

  • Vérifier l’espace disponible
  • Effectuer un chkdsk
  • Effectuer un scan sfc
  • Mettre à jour les pilotes du disque dur
  • Réinstaller les drivers du disque dur
  • Réinitialiser Windows
  • Réinstaller Windows
  • Remplacer le disque dur sur lequel est installé Windows

Les causes potentielles de l’écran bleu NTFS File System

Pour venir à bout de ce problème le plus rapidement et efficacement possible, mieux vaut avoir les idées claires sur les fichiers systèmes et les causes possibles d’un écran bleu  NTFS File System.

NTFS : une petite définition s’impose

Pour commencer, expliquons brièvement les termes utilisés sur cet écran bleu.

Pour fonctionner, chaque disque dur utilise un système de fichier compatible avec le système d’exploitation utilisé. Un disque dur peut effectuer des partitions de sa mémoire, chacune utilisant un système de fichiers différent ou non. Ces partitions sont nommées par une lettre. Le plus souvent, Windows est installé sur la partition nommée C:/

Les systèmes de fichiers les plus communs sont NTFS, FAT et FAT32.

NTFS est tout simplement le système de fichier utilisé par Windows. Ce terme vient de l’anglais New Technology File System, et il est développé par Microsoft.

Les causes possibles d’un écran bleu NTFS File System

Vous l’aurez compris, l’écran bleu NTFS File System apparaît lorsqu’une erreur s’est produite au niveau d’une partition NTFS d’un disque dur. Les possibilités sont relativement nombreuses, mais une chose est certaine : le problème se situe au niveau du disque dur et de la mémoire de l’ordinateur sur la partition Windows.

Les différentes pistes à explorer

Les possibilités sont vastes, mais finalement ce type d’écran bleu ne peut pas renvoyer à une infinité causes. En gardant en tête que le problème vient de la mémoire dédiée au système Windows, ont peut en déduire les causes possibles :

  • Le Disque Dur / SSD peut être défectueux.
  • Le système de fichiers d’une partition peut être corrompu.
  • Un ou des pilotes peuvent être défectueux.
  • Un ou des fichiers Windows peuvent être corrompus.
  • Cela peut venir d’un virus ou d’un malware.
  • L’espace est peut-être insuffisant dans la mémoire système.

Notez pour finir que de nombreux bugs sont apparus  suite à une mise à jour Windows récente (la mise à jour KB4592438). Nous reviendrons sur ce point précis un peu plus loin.

Les solutions pour un écran bleu NTFS File System

Le point positif de l’écran bleu NTFS File System est qu’il limite fortement le champ des possibles. Il est donc relativement facile de mettre en place des actions concrètes après avoir compris l’origine du problème. Pour cela, mieux vaut procéder par ordre afin de s’épargner tout effort inutile, ainsi que toute perte de données.

Si vous ne parvenez pas à redémarrer Windows

Premier point important avant de commencer. Il arrive que les erreurs de type NTFS File System empêche l’utilisateur de démarrer Windows. Dans ce cas, le plantage a lieu juste après l’écran de connexion à son compte. Si cela est votre cas, pas de panique. Rien n’est perdu ! Le plupart du temps, il reste possible de démarrer Windows en mode sans échec, ou en Recovery Mode. Ce sont des modes pensés justement pour faire fonctionner Windows de façon limitée en cas de problème.

Pour redémarrer en mode sans échec :

  • Sur l’écran de connexion de Windows, appuyez sur la touche Maj de votre clavier.
  • Cliquez sur Marche/arrêt.
  • Cliquez sur Redémarrer.
  • Une page bleue « Choisir une option » s’affiche alors.
  • Cliquez sur Dépannage.
  • Cliquez sur Options avancées.
  • Cliquez sur Paramètres.
  • Une fenêtre récapitulant les options de démarrage s’affiche.
  • Cliquez sur le bouton Redémarrer.
  • Après le redémarrage du PC, une fenêtre « Paramètres de démarrage » s’affiche.
  • Sélectionnez le redémarrage en mode sans échec.

1. Vérifier l’espace disponible

L’écran bleu NTFS File System peut survenir simplement parce que la taille de la partition utilisée pour le système d’exploitation n’est plus suffisante. Vérifiez donc avant tout que le disque dispose de suffisamment d’espace pour démarrer Windows. Pour cela :

  • Ouvrez l’explorateur de fichiers.
  • Cliquez sur « Ce PC » dans la liste de gauche.
  • Vérifiez l’espace disponible sur vos partitions dans la section « Périphériques et lecteurs » de la colonne de droite. Si l’espace est insuffisant, la barre sous la partition est rouge.

Si vous constatez que l’espace sur le disque est insuffisant, désinstallez les programmes inutiles.

Notez qu’il est également possible d’étendre la partition système. Il existe de nombreux tutos pour cela sur internet.

2. Effectuer un chkdsk

Suite à ces vérifications sommaires, la deuxième chose à faire est d’effectuer un chkdsk. Derrière ce terme barbare se cachent simplement les mots anglais check disk, autrement dit « vérifier disque ». Il s’agit tout simplement de vérifier l’état du disque dur afin de trouver une erreur éventuelle et de la corriger automatiquement, si possible.

Pour cela, rien de plus simple :

  • Ouvrez l’invite de commande en appuyant sur la touche Windows + R
  • Tapez cmd dans le champ
  • Appuyer sur Ctrl + Shit + Entrée pour ouvrir l’invite de commande en mode administrateur.
  • Entrez la commande chkdsk C: /f et appuyez sur Entrée. Attention sur ce point. Vérifiez bien que Windows soit installé sur la partition C. Dans le cas contraire, remplacez le C par la lettre correspondant à la partition de Windows.
  • Entrez la commande chkdsk C: /r (Ou une autre lettre selon la partition utilisée) et appuyez sur Entrée.

Cette simple opération suffit parfois à résoudre les problèmes de fichiers NTFS corrompus !

3. Effectuer un scan sfc

Si le chkdsk n’a pas suffi à corriger le problème, il est maintenant temps d’effectuer un scan sfc. Il s’agit d’un vérificateur de fichiers système (System File Check) directement intégré à Windows. Le scan sfc permet de rechercher et de restaurer les fichiers système de Windows corrompus automatiquement.

Pour effectuer un scan sfc :

  • Appuyez sur la touche Windows et sur la touche X.
  • Sélectionnez « Rechercher ».
  • Tapez « Command Prompt ».
  • Exécutez Command Prompt en tant qu’administrateur.
  • Une invit de commande apparaît alors.
  • Entrez la commande sfc /scannow.
  • Redémarrez votre ordinateur une fois le scan effectué.

Votre problème sera peut être réglé après cette opération.

4. Mettre à jour les pilotes du disque dur

Si les deux scans ne vous ont pas permis de venir à bout de l’écran bleu NTFS File System, il est temps de s’attaquer aux autres racines possibles du problème.

Mais essayons tout de même de limiter au maximum les pertes de données. Pour commencer, la chose la plus pertinente à faire maintenant est sans doute de mettre à jour les pilotes de votre disque dur ou de votre SSD. Parfois, les drivers du disque dur sont en effet responsables d’une erreur NTFS File System.

Pour mettre à jour les drivers, la méthode à suivre est simple.

  • Commencez par aller dans le Gestionnaire de périphérique en tapant tout simplement « Gestionnaire de périphérique » dans votre barre de recherche Windows.
  • Cherchez votre disque dur.
  • Faites un clic droit dessus et cliquez sur « Mettre à jour le pilote ».

Votre problème est-il résolu ? Si c’est le cas, il n’y a plus de question à vous poser… Sinon, pas de panique. Il reste encore plusieurs solutions à envisager.

5. Réinstaller les drivers du disque dur

Si les pilotes sont déjà mis à jour, vous pouvez également tenter de les réinstaller. Pour ce faire :

  • Retournez dans le gestionnaire périphérique
  • Retrouvez le disque dur.
  • Faites un clic droit dessus.
  • Sélectionnez « Désinstaller ».
  • Redémarrez votre ordinateur.

6. Réinitialiser Windows

Si le problème persiste, il reste encore une solution qui n’aura pas trop de conséquence sur vos sauvegardes. Il s’agit de réparer Windows grâce à un système automatique prévu à cet effet. Pour réinitialiser Windows :

  • Cliquez sur le logo Windows en bas à gauche de l’écran.
  • Cliquez sur l’écrou pour vous rendre dans les paramètres.
  • Cliquez sur « Récupération »
  • Cliquez sur « Commencer » en dessous de « Réinitialiser le PC ».
  • Sélectionnez « Conserver mes fichiers ».

7. Réinstaller Windows

Si la simple réinitialisation de Windows n’a pas suffit, il faut malheureusement passer à l’étape supérieure, en réinstallant purement et simplement le système d’exploitation sur la partition tout en supprimant les fichiers installés dessus.

Attention avant d’en arriver là. Sachez que vous perdrez les données sur la partition et qu’elles seront pour toujours irrécupérables. Si possible, faites un maximum de sauvegarde de vos fichiers importants avant de vous lancer. En tout cas, n’effectuez jamais cette opération à la légère.

Pour réinstaller Windows, et repartir entièrement sur de nouvelles bases :

  • Cliquez sur le logo Windows en bas à gauche de l’écran.
  • Cliquez sur l’écrou pour vous rendre dans les paramètres.
  • Cliquez sur « Récupération »
  • Cliquez sur « Commencer » en dessous de « Réinitialiser le PC ».
  • Sélectionnez « Supprimer tout ».

8. Remplacer le disque dur sur lequel est installé Windows

Si vous avez tout supprimé et réinstallé Windows mais que le problème persiste, alors votre disque dur est probablement en cause. Il est peut-être temps d’en changer. Si vous n’en aviez pas déjà un, n’hésitez pas à vous renseigner sur les disques durs SSD. En installant Windows sur un disque dur SSD, on accélère les performances de son ordinateur de manière significative sans trop se ruiner.

Changer de disque dur sur un ordinateur de bureau n’est pas une chose très facile. Le plus important avant de se lancer est de vous faire un CD ou une clé USB de « Boot » qui vous permettra de réinstaller Windows sur votre prochain disque dur. Pour cela, rendez vous sur le site de Microsoft à cette adresse, et suivez les instructions du site.

Une fois le boot créé, vous pouvez changer de disque dur. Pour cela il vous faut :

  • Ouvrir votre tour à l’aide d’un tournevis. Débrancher votre disque dur
  • Le dévisser de la structure métallique.
  • Brancher le nouveau disque dur
  • Le visser sur la structure métallique de la tour
  • Fermer votre tour

Il ne vous reste plus maintenant qu’à installer Windows sur votre nouveau disque dur en utilisant le CD ou la clé USB de boot créée précédemment. Pour cela, la marche à suivre est relativement simple :

  • Démarrez l’ordinateur
  • Entrez dans le BIOS en appuyant sur une touche donnée, généralement F2, F10 ou Suppr. Souvent, la touche à appuyer est indiquée lorsque le logo du constructeur s’affiche. Dans le cas contraire, n’hésitez pas à essayer plusieurs touches à la suite en tapant dessus continuellement pendant le démarrage.
  • Ensuite, tout dépend du BIOS de votre carte-mère. En règle générale, vous trouverez une section « Boot » en haut de l’écran. Une fois dessus, vous pourrez activer le boot via USB ou Lecteur DVD en sélectionnant « unable » à côté du point de boot désiré.
  • Cela fait, éteignez l’ordinateur.
  • Branchez la clé USB ou mettez le DVD dans le lecteur.
  • Démarrez l’ordinateur et laissez vous guider par l’assistant Windows.

La mise à jour Windows KB4592438 : un cas particulier

Un petit point particulier pour finir notre page consacrée à l’écran bleu NTFS File System.

Au mois de décembre 2020, Microsoft a proposé une nouvelle mise à jour, la KB4592438. Celle-ci a causé un bug NTFS sur certains possesseurs de SSD.
Ce bug peut apparaître après avoir utilisé la commande chkdsk c: /f. Suite à cette vérification pourtant assez banale, certains PC affichent un écran bleu avec comme le code d’erreur NTFS File System.

Ce bug semble avoir touché un nombre limité d’utilisateurs, mais cela est peut-être votre cas ? En tout cas, bonne nouvelle ! Si ce bug est apparu chez vous après cette mise à jour et un chkdsk, il suffit d’utiliser à nouveau la commande chkdsk c: /f en passant par l’environnement de récupération.

Laisser un commentaire