Que faire si mon PC ne démarre plus?

Vous souhaitez utiliser votre ordinateur, mais lorsque vous appuyez sur le bouton d’alimentation, rien ne répond. Il n’y a aucune réaction, pas de lumière, la ventilation ne se met pas en route. Il peut également s’allumer une seconde, puis s’éteindre immédiatement. Vous pouvez aussi constater que votrZe ordinateur s’allume mais que l’écran reste noir, ou qu’il reste bloqué sur le BIOS.

Il est possible également, qu’après avoir fini de monter votre ordinateur, il refuse de se mettre sous tension.

Quelle que soit la situation, ou les symptômes que vous rencontrez, il est nécessaire en tout premier lieu, d’identifier la cause du problème. En effet, les actions à effectuer dépendront de la situation.

Nous allons voir comment diagnostiquer l’origine du disfonctionnement, et comment le réparer.

Démarrer en mode sans Echec

Dans un premier temps, vous pouvez essayer de démarrer Windows en mode sans échec pour effectuer des tests au niveau du disque dur, et pour vérifier que votre système n’est pas altéré.

Pour accéder au mode sans échec de Windows, suivez les instructions suivantes si vous arrivez à accéder à Windows :

  • Allez dans le menu démarrer
  • Cliquez sur « Marche / Arrêt », puis cliquez sur Redémarrer en maintenant la touche Shift
  • Vous arrivez dans le menu de dépannage de votre ordinateur
  • Vous pouvez également essayer d’accéder au menu de démarrage avancée en appuyant sur le bouton d’alimentation de l’ordinateur pour le mettre sous tension, puis en rappuyant tout de suite pour l’éteindre. Cette opération réalisée 3 fois de suite provoque le démmarage avancé.
  • Cliquez ensuite sur « Dépannage »
  • Cliquez sur « Option avancées »
  • Cliquez sur « Paramètres »
  • Cliquez sur « Redémarrer »
  • Vous arrivez ensuite sur le menu de redémarrage. Choisissez « Activer le mode sans échec »*
  • Votre ordinateur va ensuite redémarrer en mode sans éche

Une fois l’ordinateur démarré en mode sans échec, effectuez les manipulations suivantes :

  • Ouvrez l’invite de commande en mode administrateur. Pour cela tapez « invite de commande » dans la barre de recherche. Faites un clic droit, et cliquez sur « exécuter en tant qu’administrateur »
  • Un fois dans l’invite de commande, tapez la commande suivante :

DISM /Online /Cleanup-image /Restorehealth

  • Attendez que la réparation se termine, et redémarrez votre ordinateur.
  • Mettre à jour Windows et votre BIOS

Windows effectue régulièrement des mises à jour. Il vous avertit pour les mises à jour principales. Pour vérifier que certaines ne soient pas cachées, suivez ces étapes :

  • Dans les paramètres, rendez-vous dans la section « Mise à jour et sécurité »,
  • Puis vous arriverez directement sur la partie « Windows Update » (mise à jour de Windows). Comme vous le remarquerez sur l’image ci-dessous, le message « Vous êtes à jour » est affiché. Cependant, cela peut être trompeur.
  • Cliquez sur « Afficher les mises à jour facultatives ». Plusieurs mises à jour peuvent être disponibles. Ce sont les pilotes de plusieurs composants de votre ordinateur qui ont besoin d’être mis à niveau.

Vous pouvez également récupérer la référence de votre carte mère, et vous rendre sur le site de son constructeur pour récupérer la dernière mise à jour de votre bios/UEFI. Pour se faire, suivez ces étapes :

  • Ouvrez l’invite de commande depuis la barre de recherche.
  • Tapez ensuite « wmic », et appuyez sur la touche Entrée.
  • Tapez « baseboard get product, manifacturer, version, serialnumber » et appuyez sur la touche Entrée.

Vous aurez ainsi la référence exacte de votre carte mère pour pouvoir télécharger la dernière version du BIOS disponible.

Réinitialiser le BIOS de la carte mère

Si l’action précédente n’a pas fonctionné, ou que vous n’arrivez pas à lancer Windows en monde sans échec, réinitialiser le BIOS peut résoudre votre problème. Pour ce faire, 3 méthodes peuvent être appliquées :

  • Lorsque vous tentez de démarrer votre ordinateur, essayez d’accéder aux paramètres du BIOS. Pour ce faire, appuyez sur la touche Echap ou Suppr. Si cela ne fonctionne pas, essayez toutes les touches de F1 à F12. Attendez ensuite que le BIOS se charge. Lorsque vous arrivez dans les paramètres, rechercher la section dans laquelle se trouve l’option pour réinitialiser les paramètres de votre BIOS. Cette opération variera grandement en fonction du fabricant de votre carte mère.
  • Une des méthodes consiste à retirer la pile CMOS de votre carte mère. Il s’agit d’une pile plate. Pour cela, il faudra ouvrir votre ordinateur. Cette opération, relativement simple sur un ordinateur de bureau, peut s’avérer beaucoup plus complexe sur un ordinateur portable, car l’accès à la carte mère y est bien plus compliqué. Avant d’effectuer cette manipulation, il vous faudra éteindre l’ordinateur, et le débrancher. Dans le cas d’un ordinateur portable, pensez à retirer la batterie pour lui ôter toute alimentation électrique. Pensez également à vous débarrasser de toute l’électricité statique, en touchant une surface métallique sans peinture. Cela vous évitera d’abimer vos composants en les touchant. Ensuite, ouvrez votre ordinateur. Sur un ordinateur de bureau, vous repérerez facilement la pile. Une petite encoche permet de la soulever pour l’enlever. Dans un ordinateur portable, il est possible que la pile ne soit pas visible au premier abord. Il faudra alors démonter d’autres parties les unes après les autres, pour finalement y avoir accès. La marche à suivre changera énormément en fonction du modèle. Référez-vous à la documentation du fabricant pour avoir le plus de détails possibles avant d’effectuer cette opération. Après avoir retiré la pile, appuyez sur le bouton d’alimentation 10 à 15 secondes afin de décharger le reste d’électricité contenue dans les condensateurs de la carte mère. Cette opération permet de réinitialiser la mémoire du CMOS, et en même temps le BIOS. Vous pouvez ensuite remettre la pile en place, et refermer le boitier.

Voici à quoi ressemble la pile CMOS

  • La dernière méthode consiste à réinitialiser le cavalier. Dans un premier temps, débranchez la prise électrique de votre ordinateur. S’il s’agit d’un ordinateur portable, pensez également à retirer la batterie (sous réserve qu’elle soit amovible). Comme pour la méthode précédente, pensez à vous décharger de l’électricité statique, en touchant du métal avant de toucher aux composants, pour ne pas les abimer. Après ça, ouvrez votre boitier, et trouvez le cavalier du CMOS. En règle générale, il se trouve près de la pile CMOS, et se compose de 3 petites pattes. Si vous ne le trouvez pas, référez-vous au manuel de votre carte mère, ou à la documentation présente sur le site internet du fabricant pour avoir plus de détails. La mention CLEAR, CLR, CLEAR CMOS ou encore PSSWRD pourrait y être mentionnée. Déplacez le cavalier. Vous pouvez ensuite appuyer sur le bouton marche/arrêt pendant 10 à 15 secondes pour décharger le reste d’électricité des condensateurs, et réinitialiser le BIOS. Ensuite, remettez le cavalier dans sa position initiale, et remontez votre ordinateur.

Voici un exemple de cavalier

Une fois l’une de ces opérations effectuées, vérifiez que votre ordinateur démarre normalement

Problèmes d’alimentation électrique : vérifier les branchements

Si aucune des actions précédentes n’a permis de résoudre votre problème de démarrage, l’action la plus basique consiste à vérifier les branchements de votre ordinateur. Pensez à vérifier :

  • L’alimentation de votre ordinateur en électricité : si votre ordinateur ne démarre pas, c’est peut-être qu’il ne reçoit tout simplement pas l’alimentation électrique nécessaire au lancement du système. Pensez donc à tester votre prise, en branchant un autre appareil pour vérifier que celui soit correctement alimenté, ou en branchant votre ordinateur sur une autre prise électrique.

Si votre ordinateur est branché sur une multiprise, essayez de le brancher directement sur la prise murale pour écarter une possibilité de disfonctionnement de celle-ci.

Pensez également à vérifier l’alimentation au niveau de votre ordinateur. Vérifiez que le câble d’alimentation soit bien enfoncé, que le bouton marche/arrêt de votre alimentation (s’il y en a un) soit bien positionné. Vous pouvez également vérifier le câble d’alimentation en le branchant sur d’autres appareils (ordinateur, écran…) qui utilisent le même format pour vérifier qu’il ne soit pas défectueux.

Si vous constatez que le problème vient du câble, il suffira de de remplacer. Ces câbles sont très répandus, et se trouvent facilement dans le commerce ou sur internet. Si ces vérifications ne donnent pas de résultat, passez aux vérifications suivantes.

  • Vérifiez l’alimentation électrique de votre écran : si vous utilisez un ordinateur de bureau, il est possible que votre écran ne soit simplement pas alimenté correctement. Effectuez les mêmes tests que ceux recommandés précédemment pour l’alimentation de votre ordinateur (prise et câble).
  • Les branchements internes de votre ordinateur : cette étape est plus technique, mais elle peut également vous aider à résoudre votre problème. Pour cela, il faudra ouvrir le boitier de votre ordinateur afin de vérifier que les câbles soient correctement branchés à l’intérieur.

ATTENTION ! Si votre ordinateur est un modèle acheté prémonté, son ouverture peut vous faire perdre la garantie. Nous partirons donc du principe que vous l’avez monté vous-même, ou que celui-ci n’est plus sous garantie.

Avant toute manipulation, pensez à bien débrancher le câble d’alimentation de l’ordinateur, et appuyez pendant 30 secondes sur le bouton d’alimentation afin d’évacuer l’électricité résiduelle, présente dans votre PC. Débranchez également tous les périphériques externes, tels que vos écrans, imprimante, clavier, souris, adaptateur…

Vous pouvez également tester d’allumer votre ordinateur une fois tous les périphériques débranchés. Si votre ordinateur démarre sans qu’aucun périphérique externe ne soit connecté, il faudra tester de le démarrer en les branchant un par un, pour trouver celui qui est à l’origine du problème. Une fois que cela sera fait, il suffira de remplacer le périphérique défectueux.

Une fois sur que vos périphérique ne sont as en cause, débranchez votre ordinateur, évacuez l’électricité résiduelle, et ouvrez votre boitier. Si vous n’avez pas l’habitude d’effectuer ce genre d’opération, il est préférable de vous aider de la documentation du fabricant.

Une fois que vous avez ouvert votre boitier, vérifiez que les branchements de tous les composants permettant l’alimentation soient bien fixés. Une fois la vérification effectuée, et que tout est branché correctement, rebranchez le câble d’alimentation, et vérifiez que l’ordinateur s’allume.

Si cela n’a pas d’effet, débranchez tous les câbles reliant les composants et l’alimentation. Si vous possédez une alimentation modulaire, débranchez également les câbles du côté de l’alimentation. Débranchez aussi les connectiques reliant la carte mère aux composants, tels que les périphériques de stockage ou la carte graphique (câbles SATA, PCIe, …).

Une fois cette opération effectuée, nous allons tester un par un les composants, en reconnectant les câbles d’alimentation de la carte mère et du processeur. Rebranchez ensuite l’alimentation au secteur, et tentez un démarrage. Cela permettra de vérifier si le problème est lié aux câbles d’alimentation.

Si le PC s’allume, vous êtes sur la bonne voie. Il faut ensuite continuer, éteindre votre ordinateur, et tester les autres composants pour trouver lequel est à l’origine du problème de démarrage.

Pensez également en rebranchant vos composants, à vérifier l’état des câbles et des connecteurs, car un matériel en mauvais état pourrait générer un court-circuit, empêchant votre ordinateur de démarrer. Vérifiez également que la carte mère soit correctement fixée sur votre boitier, et qu’aucun câble inutilisé ne soit en contact avec la carte mère.

  • Le bloc d’alimentation : Si après toutes les vérifications, votre ordinateur de démarre toujours pas, le bloc d’alimentation peut être en cause. Dans ce cas, il faudra tester d’allumer votre ordinateur avec un autre bloc d’alimentation, en branchant la carte mère et le processeur. Si votre ordinateur s’allume, le bloc d’alimentation est défectueux, et doit être remplacé.

Les codes sonores de la carte mère

Bien qu’il soit correctement alimenté, il est possible que votre ordinateur ne s’allume pas. Cette situation est vérifiable en regardant les voyants internes de votre carte mère. Si ces voyants s’allument lorsque vous tentez d’allumer votre ordinateur, l’arrivée d’électricité se fait correctement. C’est pourquoi, pour vous aider, les fabricants de carte mère intègrent ce que l’on appelle des codes POST (Power On Self Test), et des codes sonores. Ceux-ci permettent de générer automatiquement des tests matériels, et par l’intermédiaire de chiffres et de signaux sonores, de vous indiquer la source du problème de démarrage.

Les codes POST sont généralement composés de deux chiffres, de deux lettres, ou d’une lettre et d’un chiffre. Ils vous indiqueront quels composants génèrent des erreurs, et ils vous orienteront dans le dépannage de votre ordinateur.

Les codes sonores correspondent à des bips qui vous indiquent également des pistes sur la cause d’un disfonctionnement. Ces bips sont émis par le haut-parleur embarqué de la carte mère. Cependant, toutes les cartes mère n’en sont pas équipées.

Il est important de noter que chaque fabricant de carte mère utilise des codes différents. Il faudra donc connaître la marque et le modèle de votre carte mère, ainsi que la documentation associée, pour comprendre ses indications.

Mettre à jour le BIOS de votre carte mère

Lorsque les étapes précédentes ne produisent aucun résultat, et que vous n’avez ni code sonore ni code POST, l’une des solutions possibles est de mettre à jour le BIOS de votre carte mère.

Le BIOS, pour l’anglais Basin Input Output System (système élémentaire d’entrée/sortie), est le micro- logiciel de la carte mère, qui regroupe l’ensemble de ses fonctions, pour effectuer des opérations de base. C’est pourquoi, lorsqu’il n’est pas dans la version la plus récente, cela peut générer divers problèmes sur votre ordinateur.

Concernant la mise à jour, le processeur variera en fonction de la marque de votre carte mère. Il faut donc se référer à sa notice, ou aller sur le site du fabricant pour connaitre la marche à suivre.

Les tests matériels

1. Le bouton d’alimentation

Cela peut sembler basique, mais si le voyant d’alimentation de votre carte mère est allumé, et que votre ordinateur reste éteint, le problème peut venir du bouton d’alimentation, qui se situe sur votre boitier. Si la connexion entre le bouton d’alimentation et la carte mère est défectueuse, elle empêche la commande d’allumage d’être exécutée.

Dans ce cas, en premier lieu, il est conseillé de vérifier si votre carte mère dispose d’un bouton d’alimentation qui lui est propre, comme cela peut arriver. Pour vérifier la présence du bouton d’alimentation, il suffit de le chercher sur la carte mère. Cependant, si vous n’avez pas l’habitude, vous pouvez également vous référer à la notice d’utilisation ou au site internet du constructeur.

Si vous un bouton d’alimentation est intégré, il vous faudra un tournevis pour effectuer un démarrage de votre système. 

Pour ce faire, procédez de la manière suivante :

  • Dans un premier temps, il vous faut repérer les deux embases d’alimentation de votre carte mère. Elles sont généralement situées à côté de l’inscription PWR_SW, avec des symboles + et -. Il se peut que le bouton d’alimentation du boitier soit déjà branché sur ces embases. Si c’est le cas, il faut simplement débrancher les câbles. Les inscriptions sur les cartes mères sont parfois compliquées à déchiffrer. C’est pourquoi si vous n’arrivez pas à trouver les embases du commutateur d’alimentation, référez-vous à la notice ou au site internet du fabricant pour avoir plus de détails sur son emplacement.
  • Ensuite, il faut vous assurer que les câbles d’alimentation de votre processeur et de la carte mère soient correctement connectés, et que le bloc d’alimentation soit allumé et correctement branché à votre prise électrique.
  • Ensuite, mettez en contact avec un tournevis en métal les deux broches d’embase de l’interrupteur d’alimentation, et le système doit s’allumer si tout est correctement connecté. Grâce à cette opération, vous effectuez la même manœuvre que le bouton d’alimentation, lorsqu’il est fonctionnel.

Si le système s’allume suite à cette action, cela implique que le problème vient, soit des câbles qui relient la carte mère au bouton d’alimentation, soit du mécanisme du boitier lui-même. Il est possible que votre boitier soit équipé d’un bouton de réinitialisation, situé aux embases du commutateur de réinitialisation, près des embases du bouton d’alimentation. Pour le localiser, référez-vous à la notice du fabricant de votre carte mère, ou à son site internet.

S’il n’y a aucun résultat, essayez de changer les câbles pour vérifier s’ils fonctionnent. Si cela ne change rien, le problème vient de votre boitier. Il faudra donc le faire réparer ou le changer. Vous aurez donc besoin de contacter le fabricant de votre boitier.

2. Les composants

Lorsque votre ordinateur ne s’allume pas, et que vous êtes assuré que ni l’alimentation ni le bouton d’allumage de votre boitier ne soient en cause, il vous faut tester individuellement chaque composant de votre PC. Cela diffère du test précédent dans la mesure où celui-ci nous permettait d’écarter un problème au niveau des câbles. Cette fois, nous allons essayer de repérer un disfonctionnement au niveau des composants, pour vérifier qu’ils ne soient pas défectueux, et qu’ils ne créent pas d’instabilité avec les autres parties de votre ordinateur.

Dans un premier temps nous allons laisser uniquement la carte mère, le processeur, et une barrette de mémoire vive. Il faut donc retirer le GPU (la carte graphique) si vous en avez un, et les périphériques de stockage (SSD, disque dur). Evidemment, tous les périphériques externes (clavier, souris, adaptateur Wi-Fi ou Bluetooth, câble Ethernet, casque…) doivent être débranchés avant d’effectuer le test.

Tenter de démarrer le système. Si le PC démarre avec la configuration la plus basique possible, vous pouvez l’éteindre. Ensuite, branchez un autre composant, et refaite le test, en essayant à nouveau d’allumer votre ordinateur. Procédez ainsi avec chaque composant jusqu’à ce que l’ordinateur ne s’allume plus, ou que votre carte mère vous indique un code POST ou un code sonore. Lorsque cela se produira, vous aurez alors trouvé le composant défectueux.

Si avec la configuration la plus basique le système ne démarre pas, cela indique que le problème provient d’un des trois composants : la carte mère, le processeur ou la mémoire vive. Dans un premier temps, le plus simple est d’interchanger des barrettes de RAM de votre ordinateur. Sinon, en acheter une barrette de remplacement.

Ensuite, pensez à vérifier le refroidissement de votre processeur. Si votre ordinateur est ancien, la pâte thermique ne fait peut-être plus correctement le transfert de chaleur entre le processeur et le dissipateur thermique. Il faut donc vérifier que la pâte thermique appliquée soit encore en bon état. Pour cela, il vous faudra démonter le système de refroidissement du processeur.

Avant d’effectuer cette action, pensez à enlever la poussière qui s’accumule au fil du temps, et qui empêche le refroidissement convenable des composants. Pour cela, utilisez une bombe à air, après avoir débranché la machine de toute alimentation électrique.

Une fois l’engin dépoussiéré, vous pouvez démonter le système de refroidissement de votre processeur. La méthode de démontage variera en fonction du modèle de votre ordinateur. Référez-vous à la documentation du fabricant pour connaitre la méthode à suivre.

Lorsque vous avez enlevé le dissipateur thermique, vous accèderez au processeur sur lequel de la pâte thermique est appliquée. Pour nettoyer la pâte thermique, la meilleure solution consiste à utiliser un produit adapté. Toutefois, vous pouvez également vous servir d’un coton tige, imbibé de dissolvant. ATTENTION, malgré tout, à ne pas déborder pour ne pas endommager votre carte mère ! Vous pouvez ensuite appliquer une pâte thermique neuve pour permettre une bonne conduction de la chaleur.

Les dernières vérifications

Si aucune des opérations précédentes n’a permis de résoudre le problème, il faut en déduire qu’il provient de votre processeur ou de votre carte mère. Dans ce cas, la seule option qu’il reste est de tester votre équipement avec des pièces de remplacement.

Un problème d'informatique ?

Contactez notre informaticien. On va vous aider.