Processeur à 100% Sans Raison : Les solutions

Le PC qui ralentit fortement, des programmes qui refusent de se lancer, des performances en baisse à tous points de vue : il est fort probable que votre CPU soit surchargé.

En affichant la charge CPU (j’y reviens ci-dessous), vous constatez alors que le processeur est à 100% sans raison, car vous êtes simplement assis devant l’ordinateur, sans rien faire de spécifique.

Comment expliquer la surcharge du CPU ? Quels sont les risques associés ? Quelles en sont les causes et solutions ? Je réponds à toutes ces questions dans cet article.

Le processeur tourne à 100% : comprendre et afficher la « Charge CPU »

Commençons tout d’abord par étudier ce que signifie la charge CPU.

Celle-ci désigne l’intensité de sollicitation du processeur : la charge maximale est de 100%, chaque programme et processus ayant ses propres pourcentages pesant sur la charge totale. Tout logiquement, plus la charge CPU est élevée, plus la température du processeur augmente. En cas de surcharge du CPU, il peut résulter une surchauffe qui, à son tour, impacte les performances (j’y reviens dans la section suivante).

Pour afficher la charge CPU, rendez vous dans le gestionnaire des tâches (clic droit dans la barre des tâches -> « gestionnaire des tâches »). En vous rendant dans l’onglet Performances, vous pourrez constater l’intensité d’utilisation du processeur, sur les 60 dernières secondes. Les diagrammes se divisent en plusieurs sections, cœur par cœur. La température du CPU y est également indiquée.

Quels sont les risques d’un processeur à 100% ?

Les constructeurs prévoient le coup, notamment avec les PC gamer par exemple, que le processeur sera plus sollicité à certains moments qu’à d’autres. Jouer à un jeu vidéo gourmand, par exemple, requiert davantage de ressources que travailler sur Word, et les fabricants anticipent donc évidemment ces fluctuations.

Seulement, quand on en arrive à un tel extrême, un processeur à 100% sans raison présente plusieurs conséquences ainsi que des risques matériels :

  • Une chute drastique des performances : c’est évidemment la conséquence la plus évidente ; si le processeur tourne à 100%, il ne dispose plus de ressources suffisantes pour gérer l’intégralité des processus. Les usages gourmands, comme le jeu vidéo, deviennent rapidement impossibles.
  • Des redémarrages intempestifs : confronté à une sur sollicitation, l’ordinateur peut redémarrer pour se préserver.
  • Des programmes qui ne démarrent plus ou ne se ferment plus, et dont il faut alors souvent forcer l’extinction via le gestionnaire des tâches. Cela peut être particulièrement handicapant si vous travaillez sur des programmes plusieurs heures d’affilée et que des sauvegardes ne sont pas effectuées régulièrement.
  • La hausse de la température et le risque de surchauffe : évidemment le constructeur prévoit des process permettant d’augmenter la vitesse des ventilateurs et / ou de diminuer l’utilisation du CPU pour préserver la température. Toutefois, certaines causes, comme les virus, peuvent totalement outrepasser ces possibilités matérielles. Un CPU surchargé peut donc mener à une surchauffe.
  • Une usure prématurée du matériel : partiellement la conséquence du point précédent, le processeur à 100% présente une durabilité plus faible et nécessite donc d’être remplacé plus rapidement.

Pourquoi mon processeur est à 100% sans raison ? Les causes

Après avoir exploré ce qui signifie la charge CPU et quels sont les risques associés à une surcharge, je vous présente maintenant les causes les plus probables, et comment parvenir à solutionner le problème.

Vous avez un conflit d’antivirus

Peut-être avez-vous téléchargé un antivirus récemment ? Et, depuis lors, les problèmes de CPU surchargé ont commencé à se produire ? Il est alors fort probable qu’il s’agisse d’un conflit entre antivirus. Il se peut, par exemple, que votre ordinateur embarque un antivirus de base, comme Avira, et que vous en ayez téléchargé un en plus, comme BitDefender.

Si tel est le cas, les deux antivirus peuvent entrer en conflit et mener à une surcharge du processeur. Ainsi, si vous souhaitez un antivirus différent de celui préalablement installé sur votre ordinateur, vous devrez d’abord veiller à supprimer ce dernier depuis l’ajout / suppression de programme.

  • Bon à savoir : un antivirus classique n’est plus forcément nécessaire aujourd’hui, au sens où l’antivirus de Windows remplit déjà très bien son office. Vous pouvez toutefois opter pour des outils complémentaires, qui ne sont pas des antivirus et ne créeront donc pas de conflit. Vous pouvez par exemple télécharger Malware AntiMalware ou encore CCleaner, deux programmes qui vous seront bien utiles pour le cas suivant.

Votre ordinateur a été infecté par un virus

Effectivement, c’est souvent la principale raison expliquant que le processeur tourne à 100% sans raison. C’est d’autant plus le cas si vous testez d’abord les autres solutions et que vous constatez que le problème continue de se produire.

Parmi les cas typiques, on retrouve ;

  • Le bloatware : il s’agit d’un virus souvent inutile, mais particulièrement lourd. Très gourmand en ressources, il sature la mémoire et le processeur, ce qui diminue grandement les performances de l’ordinateur. L’expérience utilisateur en est donc grandement dégradée.
  • Les virus de crypto minage (cryptojacking) : on sait combien le minage de cryptomonnaies est en vogue aujourd’hui ; il suffit de regarder à la valeur du Bitcoin, sans cesse en progression, avec toujours plus d’investisseurs. Forcément, cela représente une manne pour les délinquants et criminels, qui n’hésitent pas à utiliser les ressources d’autres ordinateurs pour miner de la cryptomonnaie. Pour ce faire, ils infectent l’ordinateur avec un virus de cryptojacking qui, une fois enclenché, pompe les ressources de l’ordinateur. Si vous vous trouvez dans un tel cas, le processeur n’est par ailleurs pas le seul composant affecté, il en va également de la mémoire et de la carte graphique.
  • Les spyware (malware et adware) : ce sont les virus les plus classiques, qui bombardent votre ordinateur de publicités et de bugs en tous genres. Particulièrement envahissants, ils peuvent souvent venir en complément d’un bloatware, histoire de rendre votre expérience encore plus désagréable.

Face à ces différentes menaces, veillez à faire des analyses régulières. Via l’antivirus Windows, d’abord, mais également au moyen des outils spécifiques mentionnés précédemment : Malwarebytes Antimalware et CCleaner.

Vous avez des programmes trop gourmands en arrière-plan

Des programmes exécutés en arrière-plan (et que vous ne voyez donc pas sur le bureau) peuvent être à l’origine du problème. Vous pouvez en obtenir un premier indice en cliquant sur la flèche de la barre des tâches, en bas à droite. Les différentes icônes qui apparaissent représentent alors les programmes exécutés en arrière-plan.

Seulement, certains programmes peuvent être plus gourmands que d’autres, et il n’est donc pas systématiquement nécessaire de les éteindre tous pour résoudre le problème. Pour constater quels processus Windows et programmes impactent le plus la charge CPU, vous devez vous rendre dans le gestionnaire des tâches.

De là, dans l’onglet « processus », vous pouvez visualiser tous les programmes actuellement en cours, ainsi que leur impact sur la charge CPU. Il s’agit de la première colonne, après « statut » : plus le pourcentage est élevé, plus le programme pèse sur le CPU et impacte donc les performances.

Vous pouvez donc terminer les processus trop gourmands et / ou inutiles. Pour ce faire, cliquez droit sur le nom du ou des programmes concernés, puis cliquez sur « Fin de tâche ».

  • Le cas des programmes au démarrage automatique : plusieurs programmes sont paramétrés pour se lancer automatiquement au démarrage de l’ordinateur et après avoir ouvert la session. Il peut s’agir de processus Windows essentiels (et donc auxquels on ne touchera pas), mais également de programmes divers, comme Skype, les plateformes de jeux vidéo (Steam, Origin, etc.) ou encore les programmes associés à des périphériques (par exemple, pour les souris gamer). S’ils s’accumulent, ils peuvent lourdement peser sur le processeur. Pour gérer le démarrage automatique des programmes, rendez-vous dans le gestionnaire des tâches, puis dans l’onglet « démarrage automatique : vous pourrez alors décider de désactiver les programmes souhaités.  

Laisser un commentaire