HDD/SSD non reconnu : Les Solutions

Vous avez envie d’avoir plus d’espace de stockage ? Besoin d’améliorer la rapidité de votre système en y ajoutant un SSD ? Votre ancien disque dur est en panne ? Autant de situation qui peuvent vous pousser à changer votre disque dur, à en ajouter un dans votre ordinateur ou utiliser un disque dur externe.

Cependant, il peut arriver que lorsque vous le branché, rien ne se passe, que votre disque dur ne soit pas reconnu par votre ordinateur.

Nous allons voir ensemble les différentes causes qui génèrent cette situation et les solutions associées.

Aucune lettre attribuée à votre HDD/SSD

Il arrive parfois que lorsque vous branchez un nouveau support de stockage sur votre ordinateur, que celui soit interne ou externe, Windows ne lui attribue par automatiquement une lettre. Sans cette attribution, votre ordinateur ne sera pas capable de gérer votre disque dur ou SSD.

Plusieures choses peuvent être à l’origine de cette situation :

  • Le format de disque n’est pas compatible avec Windows 
  • Un problème lié à Windows
  • Plus de lettre disponible

Peu importe la raison, vous devrez donc attribuer manuellement une lettre à votre disque dur pour que celui-ci puisse être pris en charge par Windows 10.  Pour ce faire, va falloir se rendre dans l’utilitaire de gestion des disques. Suivez les étapes suivantes :

  • Dans la barre de recherche, tapez « disque » et cliquez sur « Créer et formater des partitions de disque dur »
  • Vous arriverez dans le gestionnaire de disques de Windows.
  • Une fois que vous aurez identifié votre disque dur, il se peut qu’il soit défini comme non alloué. Dans ce cas, faites un clic droit et cliquez sur « Nouveau volume simple ». Une fenêtre s’ouvre, faites « Suivant » sur toutes les pages jusqu’à la fin, votre volume sera maintenant formaté et une lettre lui aura été attribué.
  • Si votre espace est alloué mais qu’aucune lettre ne lui à été attribué, faites un clic droit et cliquez sur « Modifier la lettre de lecteur et les chemins d’accès… »
  • Cliquez sur ajouter, choisissez la lettre que vous souhaitez attribuer. Vous pouvez laisser celle choisie par défaut et cliquer sur « OK ». Votre disque dur aura maintenant une lettre attribuée et sera pris en charge par Windows.

Il se peut également qu’aucun système de fichiers ne soit présent sur le disque dur. Normalement, le système de fichiers de Windows est le NTFS (New Technology File System) ou FAT (File Allocation Table). S’il n’y a pas de système de fichiers sur votre disque dur, faites un clic droit et cliquez sur « Formater ».

Une fenêtre s’ouvre, vous pouvez choisir le nom que vous souhaitez donner à votre disque dur, laissez le format NTFS et cliquez sur « OK »

Il est également possible que votre disque dur ne soit pas initialisé. Vous reconnaitrez cet état à un statut « inconnu » du disque dur. Pour résoudre le problème, il suffira de faire un clic droit sur le disque et de cliquer sur « Initialiser ». Une fenêtre s’ouvre. Cliquez sur suivant à chaque étape et votre disque sera initialisé. Il pourra alors être partitionné et avoir une lettre de lecteur.

Vérifier les mises à jour disponibles

Windows effectue régulièrement des mises à jour. Il vous avertit pour les mises à jour principales. Pour vérifier que certaines ne soient pas cachées, suivez ces étapes :

  • Dans les paramètres, rendez-vous dans la section « Mise à jour et sécurité »,
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2021-04-20-5-1024x682.png.
  • Puis vous arriverez directement sur la partie « Windows Update » (mise à jour de Windows). Comme vous le remarquerez sur l’image ci-dessous, le message « Vous êtes à jour » est affiché. Cependant, cela peut être trompeur.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_3977-1024x456.jpeg.
  • Cliquez sur « Afficher les mises à jour facultatives ». Plusieurs mises à jour peuvent être disponibles. Ce sont les pilotes de plusieurs composants de votre ordinateur qui ont besoin d’être mis à niveau.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG_3979-1024x848.jpeg.

Vous pouvez également récupérer la référence de votre carte mère, et vous rendre sur le site de son constructeur pour récupérer la dernière mise à jour de votre bios/UEFI. Pour se faire, suivez ces étapes :

  • Ouvrez l’invite de commande depuis la barre de recherche.
  • Tapez ensuite « wmic », et appuyez sur la touche Entrée.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-10-1024x291.png.
  • Tapez « baseboard get product, manifacturer, version, serialnumber » et appuyez sur la touche Entrée.
  • Vous aurez ainsi la référence exacte de votre carte mère pour pouvoir télécharger la dernière version du BIOS disponible.

Vérifier les pilotes de Windows

Les pilotes sont des fichiers qui permettent à votre système d’exploitation de gérer entre autres les disques durs et SSD. C’est pourquoi, si votre câble n’est pas en cause, il se peut que votre problème vienne de pilotes obsolètes ou défectueux. Pour vérifier qu’ils ne sont pas la sources du problème, nous allons nous rendre dans le gestionnaire de périphérique de Windows.

Pour ce faire suivez les étapes suivantes :

  • Dans la barre de recherche, tapez « périphériques » et cliquez sur « Gestionnaire de périphériques »
  • Rendez-vous ensuite sur « Contrôleurs IDE ATA/ATAPI, qui est le contrôleur des supports de stockage de la carte mère. Faites un clic droit et cliquez sur « Mettre à jour le pilote ».
  • Ensuite cliquez sur « Mettre à jour automatiquement les pilotes »

Vous pouvez également vérifier qu’il n’y ait pas de mise à jour disponible dans Windows Update. Pour cela :

  • Dans le menu démarrer, cliquez sur « Paramètres »
  • Ensuite cliquez sur « Mise à jour et sécurité »
  • Cliquez sur « Rechercher des mises à jour »
  • Vous pouvez également regarder les mises à jour facultatives
  • Cliquez sur « Afficher les mises à jour facultatives ». Dans celles-ci peuvent se trouver des mises à jour de pilotes à effectuer.

Désactiver le mode économie d’énergie

Pour économiser de la batterie, votre ordinateur peut être paramétrer pour désactiver ou limiter certains services lorsque votre ordinateur est débranché. Cela arrive notamment lorsque vous êtes en mode économie d’énergie et concerne les disques durs ou SSD externe.

Pour cela, effectuer les étapes suivantes :

  • Rendez-vous dans le gestionnaire de périphérique : tapez « périphériques » dans la barre de recherche et cliquez sur « Gestionnaire de périphériques »
  • Recherchez « Contrôleur de bus USB »
  • Faites un clic droit sur le contrôleur USB de votre ordinateur, allez dans « Propriétés » et allez dans l’onglet « Gestion de l’alimentation ». Puis décochez la case « Autoriser l’ordinateur à éteindre ce périphérique pour économiser de l’énergie ».

Décochez cette case évitera que votre disque dur ne soit pas reconnu ou qu’il soit déconnecté sans que vous le souhaitiez.

Vous pouvez également empêcher Windows de bloquer l’utilisation des disques durs et SSD en effectuant cette manipulation :

  • Dans la barre de recherche, tapez « panneau » et cliquez sur « Panneau de configuration »
  • Cliquez ensuite sur « Option d’alimentation » puis cliquez sur « Modifier les paramètres du mode ». La modification ne sera valable que pour le mode d’utilisation en cours d’utilisation. Si vous souhaitez l’appliquer pour tous les modes d’utilisation, répétez les étapes suivantes pour chaque mode.
  • Allez ensuite dans « Paramètre de la suspension USB » et paramétrez sur « Désactivée » pour l’utilisation sur batterie et sur secteur.

Mettre à jour le BIOS de votre ordinateur

Le BIOS, pour l’anglais Basin Input Output System (système élémentaire d’entrée/sortie), est le micrologiciel de la carte mère, qui regroupe l’ensemble de ses fonctions pour effectuer des opérations de base. C’est pourquoi lorsque celui-ci n’est pas dans la dernière version possible, cela peut générer divers problèmes sur votre ordinateur.

Concernant la mise à jour, le processus variera en fonction de la marque de votre carte mère. Il faut donc se référer à sa notice ou aller sur le site du fabricant pour connaitre la marche à suivre.

  • Les virus

Evidemment, la présence d’un virus peut également empêcher votre ordinateur de détecter votre support de stockage. Si vous n’avez pas d’antivirus, commencez par effectuer une analyse grâce à Windows Defender, l’antivirus intégré à Windows.

Pour ce faire :

  • Dans le menu démarrer, cliquez sur « Paramètre »
  • Allez ensuite dans l’onglet « Mise à jour et sécurité »
  • Allez ensuite dans la partie « Sécurité Windows » cliquez sur « Ouvrir Sécurité Windows »
  • Dans la fenêtre qui s’ouvre, cliquez sur « Protection contre les virus et menaces »
  • Enfin, cliquez sur « Analyse Rapide »

Windows Defender va analyser les fichiers de votre ordinateur afin de détecter si une menace est présente qui pourrait empêcher votre ordinateur de reconnaitre votre disque dur.

Pour plus de sécurité, vous pouvez également télécharger d’autres antivirus gratuits tels qu’AVG ou Kaspersky pour effectuer un scan de votre ordinateur.

Réparer votre disque dur

Si votre disque dur n’est pas lu pas votre ordinateur, c’est peut-être qu’il est corrompu. Cela peut arriver s’il n’a pas été débranché correctement ou qu’une sauvegarde s’est déroulé de manière inhabituelle. Dans ce cas, effectuez les manipulations suivantes :

  • Dans la barre de recherche, tapez « invite » et faite un clic droit sur « Invite de commande ». Sélectionnez « Exécuter en tant qu’administrateur ».
  • Dans l’invite de commande, tapez « chkdsk C: /f » (si la lettre attribuée à votre disque dur est C:).
  • Le message « CHKDSK ne peut pas s’exécuter parce que le volume est utilisé par un autre processus. Voulez-vous que ce volume soit vérifié au prochain redémarrage du système ? (O/N) » s’affiche, tapez O et faite entrée et redémarrez votre ordinateur

Le câble

Dans un premier temps, que ce soit un disque dur interne ou externe, il convient de vérifier le branchement qui relie le disque dur à la carte mère. Il est possible que ce soit votre câble qui soit défectueux et empêche la connexion. Essayez d’utiliser un autre câble. Pour les disques dur interne, il s’agira dans la majorité des cas d’un câble SATA. Pour les disques durs externe, deux connecteurs principaux existent, l’USB A, le plus répandu que tout le monde connaît, et l’USB Type C. Une norme relativement récente qui se démocratise. Elle est très intéressante car permet des débits de transfert de données beaucoup plus rapide.

Un problème matériel

Que vous veniez d’acheter votre disque dur ou SSD, ou que ce soit de la récupération, rien n’empêche que le disfonctionnement soit dur à un problème matériel. C’est d’autant plus vrai pour les disques durs, qui sont composés de pièces mécaniques. Si vous venez d’acheter stockage, mieux vaut utiliser la garantie et le faire échanger.

En règle générale, un défaut matériel est repérable sur un disque dur car il émettra des cliquetis ou encore un bruit sourd. Ces signes montrent généralement un problème lors de la lecture ou de l’écriture de données sur le disque dur. Concernant les SSD, qui sont composé d’électronique, un disfonctionnement sera visible plus difficilement, mise à part lors de l’utilisation, ou les performances seront inhabituellement insuffisante, et ou une chauffe du boitier peut apparaitre.

Si votre disque dur est endommagé, la seule chose à faire est d’essayer de récupérer vos données grâce à un logiciel de récupération de donnée tel que Recuva.

Un problème d'informatique ?

Contactez notre informaticien. On va vous aider.